Evolution

De IPSS Network
Aller à : navigation, rechercher


L'évolution du réseau à commutation de paquets (IPSS) de l'écosystème diginumérique mondial ne peut se faire qu'à partir de l'infrastructure existante (catenet) et au dessus de son niveau transport de bout en bout (internet) actuel déployé sous TCP/IP. On le surnommera l'"internext".

Le besoin pour l'IPSS est de voir assurée la neutralité digitale du réseau et supportées les couches hautes (numériques) du modèle OSI et de son extension (OSEX). Celle-ci a été investiguée dès 1985 par JFC Morfin, Directeur TYMNET/Extended Systems et poursuivie dans le cadre de l'association INTLNET créée en 1978 pour pouvoir assurer participativement la continuité civile du déploiement, de la recherche et de la précaution normative intertechnologie concernant l'interopérabilité profonde et les services étendus aux utilisateurs datacoms (échanges entropiques des données) / intellicoms (relations negentropiques opérationnelles).

Nous étudierons et documenterons comment l'évolution/intégration numérique de la "multitude" des "intelligent users" de ce qui devient glocalement [1] l'"intelligent paquet switch system" va se poursuivre en capitalisant et en fusionnant l'expérience et les savoirs acquis à partir de ses quatre racines architecturales au cours de son demi-siècle d'histoire.

Une évolution est sans aucun doute l'agrégation de ressources à travers VGNs (virtual glocal networks) retrouvant la capacité d'organisation logicielle des classes (sources) et groupes (destination) de Tymnet au niveau routage (exemple : MPLS) et intergouvernance logicielle des nébularités privées (SD-WAN et neb : webs privés virtuels) et des technologies (la promesse du second objectif du projet internet).

---
  1. la "glocalité" c'est l'augmentation du local par le contrôle de son global. Pour les anglo-saxons il s'agit de la connaissance de la mondialité. Au sens français c'est la maîtrise de la synergie entre les parties de son effectif (tout ce qui l'inter-affecte) soutenu par les services étendus du réseau - apportant la néguentropie relationnelle nécessaire à leurs agoras (espaces complexes).